Forum: Discutions libre
Forum de dialogues libre, espace détente et blague.
Répondre
pastoral hide & seek


Messages : 79
Enregistré le : 20 sept. 2004 09:55
Localisation : good bye !

Ecrit le 15 mai 2006 05:13

Message par pastoral hide & seek

Le premier a mettre en roman une relation sexuelle entre Jesus et Marie Madeleine c'est le grand auteur grec Nikos Kazanzakis [Tu repasseras avec le mauvais gout americain] dans son livre "La derniere tentation du christ" publiee dans les annees 50 [Tu repasseras avec ta societe hypersexualisée].
C'est une idée ou tu ne comprends décidemment rien à ce que j'écris ?
Je ne dis pas que le Da vinci code est novateur, tu délires encore une fois, je dis juste que si justement le Da Vinci code reprend ces filons (de plus c'est encore pire de reprendre que de les inventer, il n'a aucun mérite, il fait juste son shopping spectaculaire pour faire un succès "littéraire"), ce n'est pas pour rien. Il y a une recherche du spectaculaire, Dan veut vendre ses petits pains, c'est dans cette recherche du spectaculaire qu'agit précisément le mauvais goût américain dans toute sa splendeur, il y a l'affaire sexuelle mais aussi la théorie du complot, l'opus dei, Dan Brown à la rage, il bouffe a tous les ratteliers, et le pire bien entendu, c'est qu'il annonce que c'est vrai, ce n'est pas une fiction, non non il s'est documenté, et ce dernier prétend avec grande honnêteté que tout ce qu'il a écrit est vrai ...
C'est d'ailleurs dans un grand silence (on ne le voit nulle part) et avec une toute aussi grande honnêteté qu'il s'est amassé un joli pactole, je réitère : "dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux".

Un écrivain français a dit un jour : j'aurais bien aimé touché l'argent qu'a touché Dan Brown, mais par contre je n'aurais jamais voulu écrire ce livre ...
Proust : La louange la plus haute de Dieu est dans la négation de l'athée qui trouve la Création assez parfaite pour se passer d'un créateur.

Nietzsche : le "Royaume des cieux" est un état du coeur et non quelque chose qui vient "au dessus de la terre" ou "après la mort"

ahasverus


Messages : 927
Enregistré le : 29 mai 2005 23:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 15 mai 2006 05:52

Message par ahasverus

La grande difference entre la litterature francaise et Americaine: des livres mal ecrits qui font un tabac et sont traduis dans toutes les langues contre des livres "bien ecrits" qui ne se vendent pas et ne quittent pas l'hexagone.
Un ecrivain quand il est publie en France survit a peine, un ecrivain qui publie aux USA se retire fortune faite.
Un écrivain français a dit un jour : j'aurais bien aimé touché l'argent qu'a touché Dan Brown, mais par contre je n'aurais jamais voulu écrire ce livre ...
Le comble de l'hypocrisie.
Un ecrivain francais est incapable d'ecrire un best seller, quel que soit le sujet. C'est contre sa nature, contre tout ce qu'il a appris sur les bancs de l'ecole et a l'Univ en fac de lettres
Le sage cherche la verite, le sot l'a trouvee
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

septour

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar du membre

Messages : 321
Enregistré le : 23 oct. 2003 17:08
Localisation : québec

Ecrit le 15 mai 2006 06:52

Message par septour

un certain gerald messadié a écrit le MÉME LIVRE que dan brown ,il y a 30 ans,il s'intitulait :CET HOMME QUI DEVINT DIEU.ce fut un best seller ;mais ta mémoire est courte et selective. :lol: :D

ahasverus


Messages : 927
Enregistré le : 29 mai 2005 23:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 15 mai 2006 21:41

Message par ahasverus

septour a écrit :un certain gerald messadié a écrit le MÉME LIVRE que dan brown ,il y a 30 ans,il s'intitulait :CET HOMME QUI DEVINT DIEU.ce fut un best seller ;mais ta mémoire est courte et selective. :lol: :D
Sauf que le livre de Messadie n'a pas fait l'objet d'un film.
Le sage cherche la verite, le sot l'a trouvee
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 16 mai 2006 09:55

Message par LumendeLumine

Il y a aussi un film sur chaque nouveau Harry Potter. Conséquences de la répression de l'occultisme? C'est à mourir de rire.

Nous connaissons bien la nature humaine, son goût pour le mystérieux, le contraire aux normes établies, l'occulte, l'imaginaire, le fantastique. Ce n'est pas l'Église qui paye, c'est l'Homme qui s'enfonce dans ses échappatoires vains, qui a peur d'affronter le Réel. Toute la philosphie moderne est une négation du réel, dans sa complexité, sa dualité, son mystère. Nous voyons là une culture corrompue et qui ne mène pas à grand-chose, sinon au doute, à la perte du sens de la foi et de la fidélité au Christ, à la dissolution de la nation et de la race, et j'en passe. Je ne vois pas de quoi on se réjouit. Face à l'incrédulité, au mensonge, à la peur, l'Église mène, avec le Christ, le même combat que toujours.

Agnos


Messages : 11
Enregistré le : 07 oct. 2005 03:21

Ecrit le 16 mai 2006 10:13

Message par Agnos

LumendeLumine a écrit :Nous connaissons bien la nature humaine, son goût pour le mystérieux, le contraire aux normes établies, l'occulte, l'imaginaire, le fantastique. Ce n'est pas l'Église qui paye, c'est l'Homme qui s'enfonce dans ses échappatoires vains, qui a peur d'affronter le Réel.
Affronter le réel ? Quelle meilleure manière pour affronter le réel qu'inventer un etre superieur qui nous aime et nous punit, qu'un paradis où tout le monde est content, ou la bière coule à flot et les femmes abondent (suivant la fantasie du gourou), d'un enfer pour imposer sa volonté... Sans le gout des hommes pour le mysterieux, les gourous n'auraient jamais pu imposer leurs religions.
Toute la philosphie moderne est une négation du réel, dans sa complexité, sa dualité, son mystère.
La philosophie et la physique d'Aristote sur lesquelles tient l'église sont dépassées et erronées. L'homme de demain sera anti-aristotelicien.
Dieu pêche les âmes à la ligne, Satan les pêche au filet.
Alexandre Dumas

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 16 mai 2006 10:22

Message par LumendeLumine

Agnos a écrit :Affronter le réel ? Quelle meilleure manière pour affronter le réel qu'inventer un etre superieur qui nous aime et nous punit, qu'un paradis où tout le monde est content, ou la bière coule à flot et les femmes abondent (suivant la fantasie du gourou), d'un enfer pour imposer sa volonté... Sans le gout des hommes pour le mysterieux, les gourous n'auraient jamais pu imposer leurs religions.
Il n'y a pas d'invention, il y a reconnaissance de l'existence de Dieu à partir de l'expérience sensible, qui est le fondement de toute réalité. Dépouillez la réalité de son absolu, de son fondement ultime, de l'Être même qui est la source de tout être contingent, et elle devient non plus mystérieuse mais inintelligible, absurde, ce qui est tout différent.
La philosophie et la physique d'Aristote sur lesquelles tient l'église sont dépassées et erronées. L'homme de demain sera anti-aristotelicien.
Ce sont des commentaires gratuits, tout au plus. Rien ne fait plus mal aux philosophies modernes que de les comparer au monument que constitue la synthèse aristotélico-thomiste; autant comparer, pour reprendre les termes de Garrigou-Lagrange, une jolie villa à une cathédrale gothique.

ahasverus


Messages : 927
Enregistré le : 29 mai 2005 23:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 16 mai 2006 23:29

Message par ahasverus

Tu en connais des gens qui accepteraient de vivre dans une cathedrale gothique?
C'est tres beau, tres impressionant, charge de plein d'histoire, mais totalement inutile.
Le probleme des gens dans ton genre c'est de croire que les cathedrales sont toujours indispensable.
Rien de plus faux.
L'etre humain a besoin d'une villa avec toutes les facilites, eau, gaz, electricite, telephone et cable TV.

L'homme ne sera pas anti-aristotelicien, il l'est deja. Les societes qui ont evolue a l'ombre d'Aristote sont depuis longtemps l'exception et non la regle.

Evidement il y aura toujours des nostalgiques.
Le sage cherche la verite, le sot l'a trouvee
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 24 mai 2006 11:03

Message par LumendeLumine

La doctrine d'Aristote se nomme réalisme modéré, et celle de Kant, idéalisme. Et pas l'inverse.
L'homme d'aujourd'hui vit dans la conviction qu'il est intrinsèquement déconnecté du réel, ie: le concept de vérité (correspondance entre le jugement et le réel) n'a aucune application dans le réel, tout est subjectif. La première certitude n'est plus le principe de non-contradiction, c'est le "je pense donc je suis"; absurdité intellectuelle qui replie l'homme sur lui-même. Dans les conditions dans lesquelles nous place la pensée philosophique moderne, la science n'a aucune valeur sur le plan de la vérité, ie: elle ne nous renseigne pas sur la réalité mais sur comment nous devons traiter la réalité. Tout se résume donc à un pragmatisme fondamentalement séparé du réel, pragmatisme qui n'a aucun autre fondement que lui-même, c'est-à-dire aucun. L'agir et la connaissance deviennent des absurdes.
L'Homme moderne abrite dans son esprit une demi-douzaine de conceptions philosophiques contradictoires. Il n'est pas aristotélicien, certes, mais il n'est pas beaucoup plus kantien ni bergsonien. Il continue de vivre dans un monde où tout est peut-être possible même le contradictoire, mais paradoxalement place une confiance démesurée dans la science, science qui suppose méthodologiquement que le monde est rationnel et non-absurde!
Son scepticisme métaphysique devrait logiquement le conduire au scepticisme scientifique, mais orgueilleux des progrès de la technique récents et de la puissance qu'elle lui procure, il s'y attache néanmoins sans vraiment la comprendre; son réalisme scientifique devrait alors le ramener à un réalisme métaphysique, mais il est trop tard.
Aussi l'homme moderne nage-t-il en plein incohérence au niveau de la pensée, la pensée moderne étant divisée en multiples doctrines contradictoires et ne possédant rien donc de l'unité remarquable de la synthèse aristotélico-thomiste, monument de la pensée occidentale.
Cette synthèse ne nie pas la science; elle est au contraire la seule qui est capable de lui donner un sens dans le RÉEL et non seulement dans la pensée.

L'enseignement de la philosophie dans les collèges est aujourd'hui dérisoire. Ma grand-mère a lu davantage de Voltaire à l'école, du temps où il était à l'index, que moi. Et c'est ce que vous appelez la libération de la pensée? C'est plutôt sa paralysie. La liberté de l'homme moderne est celle d'un chien errant.

ahasverus


Messages : 927
Enregistré le : 29 mai 2005 23:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 25 mai 2006 03:35

Message par ahasverus

Tu expliquera ca aux adeptes des philosophies asiatiques.
Ca fait des millenaires qu'ils existent sans Aristote et aux dernieres nouvelles ils ne s'en tirent pas si mal que ca. En fait ils sont en train de prendre le pas sur les societes occidentales. Donne leur un autre 500 ans et c'est chose faite.
Tu vis sur une ile au milieu de l'ocean et tu ne peux pas accepter l'idee qu'il y a d'autre societes ailleurs.
Quand je lis tes elucubration philosophiques tu donnes l'impression d'un apprentis qui se prends pour un grand maitre par ce qu'il a appris a utiliser quelques outils.
Le sage cherche la verite, le sot l'a trouvee
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 25 mai 2006 07:01

Message par LumendeLumine

Mais l'homme occidental moderne n'est pas davantage un adepte d'une quelconque philosophie orientale. Il s'en fait une idée générale un peu utopique sans en approfondir une particulièrement et demeure toujours à cheval entre plusieurs modes de pensée contradictoires et parcellaires.

Somme toute, parce qu'il refuse toute vision cohérente et synthétique du réel, l'homme moderne, ou plutôt la pensée moderne se condamne à une atrophie mentale qu'il appelle "ouverture". Une vision cohérente et synthétique du réel, c'est ce à quoi les Grecs étaient arrivés après des siècles de remise en question et de pensée philosophique; elle culmine en Aristote; et le monde occidental avait su tirer profit de ce trésor.

Une de ses erreurs, en particulier, est de croire que la science puisse "remplacer" la philosophie. En réalité, une philosophie sans science n'a aucun fondement dans l'expérience; mais une science sans philosophie est incapable de donner sens à cette expérience. Et sans religion, toute ces activités ne sont pas motivées par grand-chose.

ahasverus


Messages : 927
Enregistré le : 29 mai 2005 23:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 26 mai 2006 23:45

Message par ahasverus

LumendeLumine a écrit :Mais l'homme occidental moderne n'est pas davantage un adepte d'une quelconque philosophie orientale. Il s'en fait une idée générale un peu utopique sans en approfondir une particulièrement et demeure toujours à cheval entre plusieurs modes de pensée contradictoires et parcellaires.

Somme toute, parce qu'il refuse toute vision cohérente et synthétique du réel, l'homme moderne, ou plutôt la pensée moderne se condamne à une atrophie mentale qu'il appelle "ouverture". Une vision cohérente et synthétique du réel, c'est ce à quoi les Grecs étaient arrivés après des siècles de remise en question et de pensée philosophique; elle culmine en Aristote; et le monde occidental avait su tirer profit de ce trésor.

Une de ses erreurs, en particulier, est de croire que la science puisse "remplacer" la philosophie. En réalité, une philosophie sans science n'a aucun fondement dans l'expérience; mais une science sans philosophie est incapable de donner sens à cette expérience. Et sans religion, toute ces activités ne sont pas motivées par grand-chose.
Tu ne comprends pas. L'homme occidental a evolue avec la pensee d'Aristote et sa petite soeur le Thomisme.
D'apres toi c'est le summum de la pensee.
A quoi j'oppose le fait que la pensee orientale qui a evolue dans un tout autre domaine a reusi a contruire des societes au moins aussi valable. Une demonstration par l'absurde que Aristote n'est pas indispensable.
Pour ce qui est de science vs religion, tu te baignes d'illusion.
Tout d'abord, l'un n'a que faire de l'autre et peux tres bien s'en passer. l'homme peut vivre sans religion, il a besoin de la science pour survivre et rester en vie.
Le sage cherche la verite, le sot l'a trouvee
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité